Étiquette : facture

Espace client EDF & moi en panne depuis plusieurs semaines…

Cela fait plusieurs semaines que je ne parviens plus à me connecter sur mon Espace client EDF & moi. Je précise que je suis client pour l’électricité et le gaz.

J’utilise habituellement l’application EDF & moi sur mon téléphone. J’obtiens invariablement le message suivant :

Espace client EDF & moi

Au début, je me suis dit que c’était temporaire et qu’il convenait de patienter. Au bout d’un certain temps, j’ai pensé que c’était peut-être l’application sur mon téléphone qui avait un problème. J’ai donc entrepris de me connecter sur un ordinateur, démarche qui n’a pas plus abouti :

Espace client EDF & moi

Espace client EDF & moi : une panne temporaire qui dure…

Quelques milliers de minutes plus tard, je me suis alors demandé si j’étais le seul dans cette situation. Le fait est que mes recherches sur Internet n’ont pas donné grand chose dans un premier temps. J’ai néanmoins fini par trouver un site où plusieurs dizaines de personnes témoignent rencontrer les mêmes difficultés : https://www.totalbug.com/edf/.

Totalbug

Ce qui est par contre étonnant, c’est qu’il n’y a aucune communication d’EDF sur le sujet, et les associations de consommateurs ne semblent pas s’être saisies du problème pour le moment. 

A lire la page Totalbug, pour les personnes qui ont réussi à joindre le service client EDF par téléphone (et qui ont donc été très patientes, j’ai renoncé au bout de 20 minutes d’attente), les réponses ont été pour le moins laconiques…

EDF en délicatesse avec ses obligations légales…

Cette impossibilité d’accéder à son Espace client pourrait sembler anecdotique, car la fourniture d’énergie n’est pas impactée. Néanmoins, pour ceux qui ont des compteurs communicants (dont je fais partie), l’accès à EDF & moi permet de connaître ses données de consommation.

Cela fait donc plusieurs semaines que de nombreux abonnés ne peuvent plus contrôler leur consommation, dans un contexte d’augmentation du coût de l’énergie et alors que nous entrons en période hivernale, et que les pouvoirs publics appellent tout un chacun à réaliser des économies d’énergie…

Il convient de rappeler que l’article L 224-9 du code de la consommation prévoit que pour les contrats de fourniture d’électricité ou de gaz naturel, « le consommateur accède gratuitement à ses données de consommation« .

Les articles D224-26 et suivants du même code viennent préciser plusieurs choses sur les données qui doivent être mises à disposition lorsqu’il y a un compteur communicant, et qui doivent permettre de connaître ses données de consommation.

EDF ne semble pas pressé de respecter ces prescriptions légales.

En l’état, comme beaucoup, je suis dans le flou depuis plusieurs semaines, alors que l’Espace client permettait de visualiser ses consommations quotidiennes… Il n’est par ailleurs plus possible d’obtenir un justificatif de domicile ou de régler ses factures en ligne.

Si vous êtes vous-même confrontés à une impossibilité d’accès à votre Espace client EDF, je vous invite à vous manifester en laissant un commentaire ci-dessous, et à décrire votre situation, ce qui donnera plus de poids à mes démarches. Le but étant qu’EDF nous donne des réponses et surtout que le problème soit désormais rapidement résolu !

EDIT DU 10 OCTOBRE 2022 : je me suis aperçu un peu par hasard que le suivi des consommations restait disponible sur Internet à l’adresse https://equilibre.edf.fr/ (avec les identifiants habituels). Par contre, il n’est pas possible d’aller sur le « Tableau de bord » et donc d’avoir accès aux fonctionnalités de l’Espace client, et l’appli Iphone ne fonctionne toujours pas. N’hésitez pas à m’indiquer ce qu’il en est pour vous.

EDIT DU 28 OCTOBRE 2022 : l’accès au service client Internet et mobile ne fonctionne toujours pas. De plus en plus de personnes témoignent du même problème sur le site Totalbug. Pour ma part, les données consommations restent accessibles sur le site Equilibre, mais les consommations de gaz ne sont plus actualisées depuis le 8 octobre…

J’ai contacté le Service client EDF&moi sur Twitter, voici leur réponse :

Au moins ils ont connaissance du problème, reste maintenant à le résoudre…

EDIT DU 21 NOVEMBRE 2022 : Miracle, le service client refonctionne pour moi, sans prévenir, après une panne de plus de 3 mois… J’ai à nouveau accès au service client sur ordinateur, et aussi via l’application mobile Edf & moi (pour surmonter l’erreur « service indisponible AUTH 018 », il faut s’identifier à nouveau en cliquant sur « connecter).

Par contre, je n’ai toujours aucun suivi de consommation de gaz, ce depuis le 7 octobre dernier.

N’hésitez pas à indiquer ce qu’il en est pour vous, si la panne perdure ou si c’est réglé pour tout le monde.

EDIT DU 2 DECEMBRE 2022 : Tout refonctionne pour moi, y compris le suivi gaz qui a repris sur l’application Edf & moi depuis 2 jours. Suite aux conseils d’autres abonnés en difficulté avec leur espace client, j’ai ouvert un compte chez GRDF qui permet également un suivi des consommations de gaz. Il demeure un sentiment de déception vis-à-vis d’EDF, qui n’a jamais apporté d’explication concernant les pannes qui semblent avoir touché des milliers de personnes. De plus, il semblerait que les difficultés d’accès aux fonctionnalités en ligne perdurent pour certains abonnés…




Les Français très inégaux devant leur facture d’eau

Une étude de la CGL (confédération générale du logement) reprise par le Figaro pointefacture d'eau de grandes disparités en matière de prix de l’eau suivant sa commune de résidence. Ce constat n’est pas nouveau, et s’explique par le fait qu’il existe une multitude de services d’eau et d’assainissement en France, qui peuvent être gérés directement par les collectivités territoriales (régie) ou confiés à des opérateurs privés (délégation par exemple à Veolia, Suez, la Saur, …), et qui vont chacun fixer leurs prix en fonction des contraintes d’exploitation, de la qualité de la ressource, … Toute la question est alors de savoir si l’eau est à son juste prix !

Il faut également préciser qu’au sein d’une même commune, le prix du m3 n’est pas forcément le même d’un foyer à l’autre. Comment est-ce possible ? Tout simplement parce que la plupart du temps, les services ont opté pour une tarification binôme, c’est-à-dire que l’usager, lorsqu’il reçoit sa facture, doit payer un abonnement (la part fixe), puis une somme qui sera fonction de sa consommation (la part variable).

Pour comprendre ce mécanisme, il est possible de se référer à cet article que j’avais écrit concernant l’impact de la structure tarifaire sur la facture d’eau.

_______________________________________________




Comment adapter la facture d’eau à la chute des consommations ?

Comment adapter la facture d’eau à la chute des consommations ?.

_______________________________________________




Débat sur la structure tarifaire de l’eau

Publication d’Henri Smets, Académie de l’Eau, 2012:

La part fixe dans la tarification de l’eau des ménages

 

logo_academie

V. aussi dans le blog : L’incidence de la structure tarifaire sur le prix de l’eau

_______________________________________________




Tarification binôme et prix de l’eau

Le prix de l’eau en France est d’un peu plus de 3 € du m3. Il s’agit d’une moyenne, qui masque évidemment de grandes disparités suivant la commune où l’on habite. Le prix de l’eau vatarification binôme ainsi varier suivant la qualité de la ressource (moins celle-ci est bonne, plus les traitements de potabilisation sont coûteux), les difficultés d’exploitation du service, la densité de la population à desservir, etc.

Mais au sein d’une même ville, le prix du m3 peut varier d’un usager à l’autre si une tarification binôme a été mise en place : dans ce mode de facturation, il convient de payer en premier lieu un abonnement (on parle aussi de part fixe), et en second lieu une part variable en fonction de sa consommation.

Cela est parfaitement légal. L’article L 2224-12-4 du code général des collectivités territoriales dispose en effet que  « toute facture d’eau comprend un montant calculé en fonction du volume réellement consommé par l’abonné et peut, en outre, comprendre un montant calculé indépendamment de ce volume en fonction des charges fixes du service et des caractéristiques du branchement, notamment du nombre de logements desservis ».

Un arrêté du 6 août 2007 plafonne néanmoins la part fixe à 30 % du coût du service pour une consommation annuelle de 120 m3. Ce montant est porté à 40 % pour les communes rurales, et cette limitation de la part fixe ne s’applique pas aux communes classées comme touristiques.

La plupart du temps, les services d’eau et d’assainissement appliquent la tarification binôme, qui va leur permettre d’avoir une meilleure prévisibilité de leurs recettes (car l’abonnement sera de toute façon payé par les usagers, indépendamment de leur consommation d’eau). Mais rien ne les y oblige ! Il est tout à fait possible de ne pas instituer de part fixe ; on parle alors de tarification proportionnelle.

Dans ce dernier cas de figure, les choses sont simples : l’usager va invariablement payer son m3 au même prix. Mais lorsqu’il y a tarification binôme, qui rappelons-le tend à être la règle, cela se complique : plus la consommation augmente, et plus le prix du m3 du baisse. Cette structure tarifaire est donc défavorable aux personnes qui consomment peu d’eau (qu’il s’agisse de personnes seules, ou de foyers qui cherchent à maîtriser leur consommation).

Pour mieux comprendre, voici une simulation faite avec un abonnement annuel de 100 €, dans un service où l’on est exactement à 3 € du m3 pour la consommation de référence de 120 m3 par an (précisons que cette dernière sert de base à toutes les statistiques).

50 m3

80 m3

120 m3

150 m3

200 m3

Facture annuelle

208,34 €

273,34 €

360,00 €

425,00 €

533,33 €

Prix du m3 d’eau

4,17 €

3,42 €

3,00 €

2,83 €

2,67 €

L’on constate bien que le prix du m3 décroît au fur et à mesure que la consommation d’eau augmente. A l’inverse, en dessous de 120 m3, le prix du m3 se renchérit mécaniquement. Quand on sait que la majorité des foyers français consomment moins de 120 m3 par an, on peut d’ores et déjà avancer que les statistiques officielles minorent le prix de l’eau pour la plupart d’entre nous.

Par ailleurs, cette structure tarifaire est intéressante pour les familles nombreuses, mais on peut aussi considérer qu’elle n’incite pas à économiser la ressource ! Cela peut sembler paradoxal alors que nous sommes régulièrement sensibilisés sur la nécessité de modérer notre consommation d’eau.

Il est possible d’y remédier en instituant ce qu’on appelle une tarification progressive : plusieurs tranches de tarification vont alors s’appliquer, avec une augmentation du prix du m3 pour chaque pallier de consommation. Mais dans ce cas de figure, c’est cette fois la famille nombreuse qui risque d’être pénalisée, sauf à corréler cette tarification progressive à la composition du foyer.

On le voit, le choix tarifaire de la collectivité est loin d’être neutre sur le prix de l’eau ! Il convient donc d’effectuer des simulations pour vérifier qu’une catégorie de consommateurs n’est pas lésée. C’est d’autant plus nécessaire que la loi sur l’eau de 2006 pose un droit à l’eau à des conditions économiquement acceptables par tous. Il existe certes des aides au paiement des factures pour les personnes qui éprouvent des difficultés financières, mais lorsque ces dispositifs doivent être actionnés trop fréquemment, n’est-ce pas la preuve que la structure tarifaire peut être améliorée ?

La tarification de l’eau peut ainsi être vue comme un véritable instrument de la politique sociale et environnementale des collectivités locales.

________________________________________________